Hôtel - Communiqués de presse

Toujours bien informé.
Nos communiqués de presse actuels.

Yoga in the Mountains

De l'air frais pour le corps, l'âme et l'esprit

11.05.2017

Le centre «Wellbeing & Lifestyle Club Grace Belgravia» pour un réel équilibre de vie fait partie des meilleures adresses de Londres. Du 18 au 23 juin 2017, ces experts anglais organisent, en collaboration avec le Gstaad Palace, la retraite de six jours «Yoga in the Mountains». Ce programme de santé, introduit l'an passé avec succès, invite les pratiquants de yoga – novices comme avancés – à suivre des activités de méditation et des activités physiques quotidiennes, au milieu de la région du Saanenland. Outre les modules de yoga, un plan nutritionnel spécialement conçu pour favoriser la santé des intestins, divers soins esthétiques et le confort des montagnes alpines environnant l'hôtel de luxe garantissent un bien-être tout simplement parfait.

Loin du stress du quotidien et au cœur d'une atmosphère charmante et tout en élégance: «Yoga in the Mountains», au beau milieu des montagnes, forêts et prairies, est une expérience qui offre une véritable symphonie des sens, pour quiconque recherche sérénité et détente sans vouloir renoncer à une qualité et un service de première classe. Suite à un lancement réussi l'été dernier, l'hôtel Gstaad Palace propose de nouveau une retraite de six jours, avec le centre «Wellbeing & Lifestyle Club Grace Belgravia», l'un des instituts bien-être les plus célèbres au monde. Du 18 au 23 juin, les hôtes de l'hôtel sont invités à profiter d'un programme complet garantissant un corps et un esprit en harmonie. Divers modules de yoga Vinyasa et Pranayama sont proposés au cours de la journée. Le soir, les participants peuvent se relaxer au cours d'une méditation accompagnée d'une immersion sonore au gong. Pour les passionnés de yoga comme pour les débutants: les modules sont adaptés à tous les niveaux. Cette retraite est accompagnée par Amanda Denton, professeur certifiée de yoga Sivananda, aromathérapeute et massothérapeute, et par Leo Cosendai, professeur de yoga Prana-Kriya, maître Qi Gong, spécialiste en massage sonore et réflexologue, tous deux arrivant directement du centre Grace Belgravia.

Un véritable bien-être de la tête au pied

Les activités physiques sont accompagnées d'un plan nutritionnel spécial visant à favoriser la santé des intestins. Le programme est également assorti de soins bien-être – entre autres proposés par l'experte beauté anglaise Ziggie Bergman, celle-ci invitant les participants à découvrir les secrets de ses massages du visage en réflexologie et de ses techniques anti-vieillissement. Franz Faeh, le chef de cuisine du Palace, propose quant à lui, un aperçu exclusif de sa philosophie d'une cuisine naturellement légère, alliant aliments asiatiques et saveurs locales. Le soir, les hôtes de l'hôtel sont invités à se retirer dans des chambres et suites tout en élégance, ou bien à rallonger le plaisir en profitant du Palace Spa. Du tennis, du golf, des promenades, des randonnées équestres ou quelques longueurs dans la piscine extérieure olympique: tout un programme sportif énergisant ainsi que de nombreuses activités loisirs s'offrent aux hôtes et peuvent être arrangés à leur convenance.

«Yoga in the Mountains»
(du 18 au 23 juin 2017, d'autres dates sont en cours de planification)

  • 5 nuitées avec demi-pension et accès au Palace Spa compris
  • Séances quotidiennes de yoga Vinyasa et Pranayama
  • Méditation quotidienne du soir, accompagnée d'une immersion sonore au gong
  • Un massage «Jardin des Monts» de 75 minutes
  • Des menus sains favorisant une digestion optimale (élaborée par les chefs du Palace, en collaboration avec l'équipe du centre Grace)
  • Un cours de cuisine avec Franz Faeh, chef de cuisine du Gstaad Palace
  • Des activités de loisir taillées sur mesure, avec promenade jusqu'à la cabane du Walig et pique-nique inclus, circuit en VTT, tennis et golf
  • Une séance avec la grande experte beauté Ziggie Bergman, avec application de ses techniques anti-vieillissement et massages du visage en réflexologie
  • Une introduction pour se préparer de façon optimale à la retraite ainsi qu'à la période suivant la retraite

Prix: à partir de 4719 francs en chambre Deluxe, par personne.
Les modules de yoga peuvent aussi être réservés sans nuitée.
Réservation via www.palace.ch, par e-mail: info@palace.ch ou par téléphone: +41 (0)33 748 50 00.

Pour en savoir plus: www.gracebelgravia.com/

Passation du flambeau dans la cuisine du Palace

Franz W. Faeh succède aux vieux maîtres Peter Wyss & Hugo Weibel

04.03.2017

Ils ont façonné l’écriture culinaire du Gstaad Palace pendant plus de 40 ans : Executive Chef Peter Wyss et Chef de Cuisine Hugo Weibel. Et maintenant les deux vieux maîtres passent le pouvoir à Franz W. Faeh qui reste lui aussi lié à l’icône hôtelière depuis des décennies. Grandi à Gstaad, il a effectué sa formation au Palace avant de partir à la découverte du monde, en particulier de l’Asie. Maintenant, il revient au pays et dirige avec succès la cuisine du Palace depuis cet hiver.

« C’est la fin d’une grande époque : Peter Wyss (67) et Hugo Weibel (60) sont un coup de chance pour notre maison – où trouve-t-on aujourd’hui encore de si fidèles et passionnés compagnons? Nous-mêmes et tous les hôtes leur devons beaucoup, du point de vue gastronomique aussi bien qu’humain », assure Andrea Scherz, propriétaire et directeur général du Gstaad Palace à la troisième génération. 46 ans plus tôt – encore sous l'égide d’Ernst Andrea Scherz – le jeune Peter Wyss se lançait comme commis saucier pendant la saison d’hiver 1971/72.

Le vieux maître – il est depuis 1984 l’Executive Chef du Palace à renommée mondiale – a cuisiné pour des rois, des vedettes grandes et moins grandes, à l’hôtel et dans des résidences, des chalets d’Oberbort et partout dans le monde. Lui, qui en fait voulait ouvrir son propre restaurant italien à New Dehli au début des années 1970, a apporté à Gstaad la cuisine du vaste monde. Constamment inspiré et le nez au vent, Peter Wyss – en compagnie de son fidèle homologue Hugo Weibel (lui aussi avait démarré comme commis saucier en 1976 et est depuis 1987 chef de cuisine) – a développé un style classiquement raffiné pour les trois restaurants de la meilleure maison de la place. Il reste empreint jusqu’à aujourd’hui de droiture, d’honnêteté et de précision et cède la grande scène au goût authentique des ingrédients de base. Actuellement, le duo chevronné quitte la maison – tout en restant à la disposition pour des caterings exclusifs sur demande pour les habitués.

Depuis cet hiver, c’est désormais Franz W. Faeh qui reprend le flambeau d’Executive Chef – lui non plus n’est pas un inconnu à Gstaad. Ce natif de Gessenay de 56 ans a effectué sa formation au Palace de 1978 à 1981. Aussitôt après il est parti pour le vaste monde – en particulier vers l’Asie, où il a travaillé pendant 16 ans pour le groupe Regent à Hong Kong, à Djakarta ainsi qu’à Bangkok où il cuisinait régulièrement pour la famille royale thaïlandaise entre autres. Il laisse maintenant la légèreté et le raffinement de la cuisine asiatique – notamment thaïlandaise par laquelle Faeh a été le plus inspiré - influencer ses créations qu’il continue à perfectionner avec un personnel de cuisine composé de 55 personnes pour en faire une interprétation digeste et moderne des classiques du Palace. Ses menus sont internationaux, les recettes ainsi que les ingrédients sont devenus plus légers et la présentation plus fantaisiste que par le passé. « Ce que nous voulons, c’est une évolution et non pas une révolution. Comme c’était de coutume déjà sous Peter Wyss, nous tenons à donner la priorité au goût authentique.

La créativité ne constitue jamais à cet égard un but en soi, mais elle contribue plutôt à l’expérience gustative globale », affirme Franz W. Faeh, qui a dirigé avec succès Le Vieux Manoir à Morat depuis son retour à Gstaad.

One night at the Gstaad Palace

L’établissement cinq étoiles publie pour la première fois sa propre compilation.

23.02.2016

«Depuis toujours, le Gstaad Palace vit de et grâce à la musique», affirme Andrea Scherz, le propriétaire et directeur général de la troisième génération. «Des dîners de gala glamour avec des stars internationales comme Louis Armstrong, Ella Fitzgerald et Marlene Dietrich font partie des événements les plus prestigieux de l’histoire de notre établissement, le propre club de notre hôtel GreenGo célèbre encore cette année ses 45 ans d'existence et, certains soirs, jusqu’à cinq groupes différents se produisent à l’hôtel. Cette compilation reflète la joie de vivre qui constitue le Gstaad Palace.»

En étroite collaboration avec Jim Leblanc, le DJ résident et le directeur artistique du Gstaad Palace, une sélection est née de l’élégance classique et contemporaine agrémentée d’un souffle de disco des années 70 et 80. Leblanc, lui-même actif en tant que compositeur et producteur depuis près de 20 ans, est aussi représenté sur la compilation avec ses titres This feels like L.A. et Slow Down. «Andrea et moi sommes liés par la passion musicale: ce projet nous tient à cœur et a pour but d'agrémenter le Gstaad Palace de quelques beaux souvenirs.»

One night at the Gstaad Palace est immédiatement disponible pour le téléchargement sur iTunes Store (www.lnk.to/Gstaad_Palace), la deuxième édition est prévue pour l’hiver prochain.

Leading Legend, Borgo Egnazia et Gemology Cosmetics: les nouveautés du Gstaad Palace


27.01.2016

Ernst Andrea Scherz récompensé en tant que Leading Legend

À l’occasion du congrès annuel des Leading Hotels of the World à Lausanne et Montreux, Ernst Andrea Scherz, le propriétaire et directeur du Gstaad Palace de la deuxième génération, a été récompensé en tant que Leading Legend pour son activité au sein du comité directeur. Pendant leurs 17 années de fonction, dès 1973, les LHW se sont établis comme l’une des plus grandes collections d’hôtels de luxe au monde et comprenaient, à la fin des années 80, plus de 200 Leading Hotels du monde entier et des filiales régionales aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Australie et en Amérique latine.

Nouveau: Borgo Egnazia avec son restaurant La Frasca au Gildo's Ristorante

Connu dans les médias grâce au mariage de Justin Timberlake et de Jessica Biel en octobre 2012, le jeune complexe est rapidement devenu un nouvel emblème du sud de l’Italie. Son restaurant, La Frasca, est un hommage à la cuisine apulienne qui mise sur des traditions rurales infaillibles. Sous la direction de Domenico «Domenicone» Consoli, natif des Pouilles, son équipe composé de quatre membres réinterprète habilement des plats ruraux méditerranéens pour le Gildo’s Ristorante depuis cette saison hivernale.

Nouveau: Gemology Cosmetics au spa du Palace

L’effet positif des minéraux et des oligoéléments tirés de pierres précieuses est désormais scientifiquement prouvé et a aussi fait son entrée dans la branche du bien-être. Gemology, une jeune marque cosmétique parisienne, tire profit de cet effet en utilisant 19 minéraux différents et complète depuis peu l’offre du spa du Palace avec ses produits, ses soins et ses massages. Ainsi, cette ligne de cosmétiques est disponible pour la première dans un hôtel de luxe suisse.

Récompense pour Jim & Julie

Le film d’entreprise Jim & Julie récompensé de deux dauphins d’argent lors du 6ème  Cannes Corporate Media & TV Awards.

19.10.2015

Le film d’entreprise Jim & Julie produit par le Gstaad Palace et le réalisateur bernois Steve Walker a été récompensé, lors du 6ème Cannes Corporate Media & TV Awards au Palm Beach Cannes, de deux dauphins d’argent. Le clip rendu public en mai a donc obtenu la deuxième place, respectivement, dans les deux catégories dans lesquelles il était nominé «Meilleur film d’entreprise» et «Meilleur Corporate Film».

Le concours international a pu se réjouir d’un nombre record de 772 demandes en provenance du monde entier, parmi lesquelles un jury de 60 experts internationaux ont honoré les meilleures contributions avec des trophées en noir, en argent et en or. La directrice des ventes et du marketing, Melanie Horn, sous la responsabilité de qui le projet de douze mois a été réalisé, s’est montrée très satisfaite de ces deux victoires: «Nous sommes fiers de pouvoir nous imposer parfaitement en tant que petite entreprise familiale dans un environnement international et de haute qualité face à des films de grands groupes mondiaux qui disposent, bien entendu, de budgets bien plus élevés pour de tels projets. L’histoire de Jim & Julie est toujours restée au premier plan et l’on a volontairement renoncé au facteur commercial, ce qui a visiblement séduit le jury.» Le jeu du chat et de la souris des deux protagonistes trouve un happy end, malgré quelques gaffes et grâce à l’intervention inlassable de Stefano Bertalli, concierge de son état depuis 13 ans dans l’hôtel.

Grâce à Steve Walker, natif de Gsteig, qui dirige la société de production SAFRAN FILMS à Berne et a déjà célébré quelques succès internationaux avec des films Arthouse comme Buebe gö z’Tanz, un artiste de cinéma non conventionnel et à la fois familier de la région a pu être embauché. «Grâce à ses liens avec Gstaad et donc, tout naturellement, avec notre établissement lui aussi, nous avons pu transposer l’histoire de Jim & Julie de la manière la plus authentique possible», souligne Mme Horn. Il ne semblait donc pas très étonnant que les employés de l’hôtel assument leurs fonctions également dans le film et ne soient volontairement pas remplacés par des acteurs. Le cadre musical est vrai, lui aussi, et a été mis en musique pour le film lui-même par le compositeur bernois Moritz Schneider.

What's your story?

Le Gstaad Palace met en scène un nouveau film d’entreprise de manière non conventionnelle.

09.10.2015

Le slogan du film What’s your story? reflète habilement le caractère du grand hôtel riche de traditions. «Le Gstaad Palace est un établissement chargé d’émotions et d’histoires qui ont déjà rempli des livres et ont été transmises aussi bien à nos clients qu’à travers les générations de la famille Scherz, les propriétaires», déclare la directrice des ventes et du marketing, sous la responsabilité de qui le projet a été réalisé. L’histoire de Jim & Julie est également née au Palace et mène à un happy end, malgré quelques gaffes et grâce à l’intervention inlassable de Stefano Bertalli, concierge de son état depuis 13 ans dans l’hôtel.

Grâce à Steve Walker, natif de Gsteig, qui dirige la société de production SAFRAN FILMS à Berne et a déjà célébré quelques succès internationaux avec des films Arthouse comme Buebe gö z’Tanz, un artiste de cinéma non conventionnel et à la fois familier de la région a pu être embauché. «Avec Steve, nous avons réussi à produire un film qui se démarque de ce qui se fait couramment dans notre branche et raconte une histoire vraie au lieu de se contenter de faire défiler des images de l’hôtel. Grâce à ses liens avec Gstaad et donc, tout naturellement, avec notre établissement lui aussi, nous avons pu transposer l’histoire de Jim et Julie de la manière la plus authentique possible», souligne Mme Horn. Il ne semblait donc pas très étonnant que les employés de l’hôtel assument leurs fonctions également dans le film et ne soient volontairement pas remplacés par des acteurs. Le cadre musical est vrai, lui aussi, et a été mis en musique pour le film lui-même par le compositeur bernois Moritz Schneider.

Coup d’envoi réussi du nouveau Gstaad Palace-Challenge Rally

Avec 16 véhicules participants des années 1956 à 1990.

16.09.2015

Vendredi dernier, à 16h31 pétantes, 32 participants venant de Suisse, de France, de Grande-Bretagne, de Grèce et de Belgique ont pris leurs marques en une minute devant le Gstaad Palace. Ils attendaient un rallye de trois jours «pour bons vivants ambitieux», au cours duquel ils devaient venir à bout de deux distances exigeantes de près de 400 kilomètres, sans pour autant se priver de la partie plaisante.

Le Gstaad Palace revient en arrière, avec son week-end des vétérans qui a lieu depuis maintenant 45 ans fin juin, sur une expertise longue de plusieurs années dans l’organisation des rallyes de voitures anciennes. Le propriétaire du Palace et initiateur du rallye, Andrea Scherz, lui-même participant passionné en privé à des rallyes exigeants comme le Flying Scotsmanin en Écosse, a satisfait, avec le premier Gstaad Palace-Challenge, le souhait exprimé à plusieurs reprises d'avoir un rallye ambitieux dans l’Oberland bernois. Avec Franco Lupi, de Gstaad, qui a réussi à obtenir une étape du rallye Pékin-Paris 2013 à Gstaad, il a à ses côtés un directeur de course expérimenté originaire de la région. Près de 25 bénévoles de l’hôtel et de la région de Gessenay ont contribué à la réussite de week-end.

Thomas Maechler et son copilote Jürg Saegesser, de Suisse, ont finalement remporté la course avec leur Aston Martin DB6 Vantage de 1966 et ont pu jouir, en plus de la coupe de rigueur, d’une horloge de table de la manufacture horlogère Audemars Piguet, qui a soutenu l’événement de trois jours en tant sponsor principal aux côtés de la maison de vente aux enchères londonienne Bonhams. Le deuxième Gstaad Palace-Challenge a lieu du 26 au 28 août 2016.

Romuald Bour nommé directeur du Gstaad Palace

En reconnaissance de son activité méritante depuis de longues années au poste de vice-directeur, Romuald Bour a été nommé directeur du Gstaad Palace avec effet immédiat.

15.01.2015

En reconnaissance de son activité méritante depuis de longues années au poste de vice-directeur, Romuald Bour a été nommé directeur du Gstaad Palace avec effet immédiat. Andrea Scherz, le propriétaire de l’emblème de Gstaad de la troisième génération, reste dévoué à ses fonctions en tant que Directeur général.

En tant qu’hôtelier diplômé de l’École Hôtelière de Strasbourg avec des postes en Angleterre, en Autriche et en Suisse, l’Alsacien de souche avait déjà accumulé une expérience solide dans l’hôtellerie de luxe lorsqu’il a pris le poste de caissier à l’hôtel Gstaad Palace en 1999. Déjà en 2001, il a relevé le défi de directeur de la restauration et finalement, en 2008, celui de vice-directeur. Dès 2011, M. Bour a continué à se former en cours d’emploi en suivant une formation post-universitaire d’un an et demi à l’école professionnelle supérieure de gestion hôtelière de Berne.

«Même après 15 ans, je suis fier de pouvoir travailler chaque jour à nouveau dans un lieu si particulier. Avec nos employés et nos fidèles clients habitués, nous formons une famille et créons ainsi une atmosphère incomparable», déclare l’hôtelier de 37 ans. Andrea Scherz s'estime heureux de pouvoir compter sur M. Bour, même après autant d'années de service: «Romuald est mon bras droit dans le domaine opérationnel. Il a tout à fait compris la philosophie de la famille Scherz depuis longtemps et la met en œuvre au quotidien avec beaucoup d’engagement jusqu’à aujourd’hui.» En plus de ses fonctions à l’hôtel, M. Bour est engagé dans le comité directeur de l’association hôtelière de Gstaad et dans le comité d’organisation de la Hublot Polo Gold Cup Gstaad et du Rallye des Vétérans. «La qualité de vie à Gstaad a certainement contribué à ce que je me sente très lié à ce lieu. Pour moi, c'est un privilège de voir mes deux enfants grandir dans un environnement sûr et à la fois aussi magnifique.»

Contact & Information - Médias

Votre demande médiatique.
Notre interlocuteur.

Avez-vous besoin d’autres informations au sujet de notre hôtel 5 étoiles? Souhaitez-vous réaliser une interview avec Andrea Scherz ou transformer notre hôtel en lieu de tournage?
Anja Ullmann est le premier interlocuteur pour tous les représentants des médias. Si vous souhaitez des photos, nous vous proposons ici une sélection d’images à télécharger qui peuvent être imprimées. Et si vous avez besoin de plus d’images ou d’autres images: vous savez maintenant que Anja Ullmann est votre premier interlocuteur.

Pour plus amples informations, veuillez nous contacter à l'adresse info@palace.ch ou 
au numéro +41 33 748 50 00.

Newsletter